La terre est sage
la pierre aussi...

Un soir de lune


Sur la berge sombre et glacée,
éclairée de gouttes de Lune,
un vieux saule aux branches enlacées
dissimule une femme brune.
 
Au-dessus des nuages, vole un cercle de pierre.
La rivière charrie des reflets éphémères.
Le visage strié de mèches ténébreuses,
immobile elle attend, silhouette silencieuse.
 
Un chat somnole, ombre subtile.
Des cloches sonnent dans le lointain.
Le temps s’écoule, clandestin,
derrière sa psyché immobile.
 
Très bientôt brillera la lumière souveraine,
celle du petit peuple et de tes sœurs nocturnes.
Sorcière, tu renaîtras de ces jours taciturnes
où tu dissimulais ta beauté inhumaine.